Auteur Sujet: L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ  (Lu 1675 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ichi

  • Essential
  • ******
  • Messages: 5936
    • Voir le profil
L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« le: 09 octobre 2016, 21:54:17 »
Michael Jackson a effectué durant sa carrière de chanteur  trois tournées mondiales pour la promotion de ses albums solo : Bad - Dangerous - History. Après le visionnage des trois concerts : bad tour 88 wembley , dangerous tour 92 bucarest et history tour brunei 97.

J'ai remarqué qu'il y avait une évolution scénique et technique des concerts de michael jackson.

Je commencerai d'abord par le bad tour :
- l'entrée sur scène est banal selon moi.
- Je trouve la façon de danser de mj plus brouillon , moins élaborée moins technique sur les chansons solo ou celles qui sont accompagnées de ses danseurs.
- La partie de danse solo sur billie jean est moins précise  et plus courte car  selon moi il connaissait moins de pas de danse.
- les costumes sont moins beaux mise à part selon moi celui de thriller.
-  la fin du concert est banal encore une fois.

Pour le dangerous tour :

Après la fin du bad tour en 89 , mj reprend une série de concert à travers le monde : le dangerous tour qui évolue au point de vue technique :
- l'entrée sur scène est impresionnante.( selon moi)
-  les danses sont plus rythmées et plus précises
- le chant même si la voix de mj est plus aiguë est mieux que sur le bad tour
- de nouveaux pas de danses sont ajoutés
- les chorégraphies sont plus précises et plus "militarisé "  et moins brouillon
- la fin du concert est mieux préparée  avec le jetpack

Pour le history tour :
- l'entrée est certes moins plus spectaculaire que celle du dangerous tour mais selon moi est plus élaborée avec qui la voie qui introduit la première chanson " scream".
- l'aspect scénique est plus futuriste plus dans l'ère  du temps.
- la danse de mj est plus élaborée , plus technique et surtout plus précise.
- l'introduction de la chanson " smooth criminal " fait beaucoup plus référence au clip.
- la partie danse sur la chanson " billie jean " est plus longue.
« Dernière modification: 09 octobre 2016, 22:13:17 par Ichi »

Hors ligne Le Blob

  • HIStory
  • ****
  • Messages: 732
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #1 le: 13 octobre 2016, 16:37:49 »
Il est naturel que sa façon de danser soit devenue plus "précise" avec le temps. Il s'améliorait sans cesse, du moins jusqu'à 2001.

Sinon je ne trouve pas qu'il y ait eu de réelle évolution "artistique" entre les trois tournées. Technique, oui sans aucun doute (de plus en plus d'effets spéciaux), mais artistique, pas vraiment.

Même si le History Tour comporte davantage de nouvelles chansons, elles ne font que remplacer, scénographiquement, les anciennes.
Par exemple, Stranger in Moscow remplace Human Nature et permet à Michael de faire le "freeze".
You Are Not Alone remplace She's out of my life et permet de faire monter une fille sur scène.
WBSS est toujours en début de concert, la trilogie Thriller-Billie Jean-Beat It est au milieu, les chansons humanitaires à la fin, etc...
 

Hors ligne igloomel

  • Thriller
  • **
  • Messages: 160
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #2 le: 03 janvier 2017, 12:17:29 »
C est marrant je ne suis pas du meme avis. Pour moi le BAD tour est sa meilleure tournee toutes confondues. Il est au sommet de son art. Rien qu a le voir chanter et danser Rock with u etc il est exceptionnel. Une tournee de 129 dates ce qui est enorme et tout en live direct, performance exceptionnelle.  Dangerous sacré niveau aussi, l ouverture avec Jam et le saut grille pain envoie du lourd... mais c est une question de gout jaime moins les costumes et la set list pas de rock with u.. :'(
History, on tombe dans le tres bof tout simplement a cause du playback... ça gache tout. Je peux pas. Rien de tel que le live !!! Quitte a faire des concerts plus espacés. Mais ça les promoteurs s en foutent. Je comprends michael, mais jai du mal avec le playback vraiment ça me gene. Tu m.etonnes que la.danse est plus précise forcément...
Donc je dirais qu il y a une evolution mais pas dans le bon sens pour moi.

Hors ligne Pretty Young Cat

  • Modérateur
  • Essential
  • *****
  • Messages: 8098
    • Voir le profil
Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #3 le: 11 janvier 2017, 19:29:33 »
C est marrant je ne suis pas du meme avis. Pour moi le BAD tour est sa meilleure tournee toutes confondues. Il est au sommet de son art. Rien qu a le voir chanter et danser Rock with u etc il est exceptionnel. Une tournee de 129 dates ce qui est enorme et tout en live direct, performance exceptionnelle.  Dangerous sacré niveau aussi, l ouverture avec Jam et le saut grille pain envoie du lourd... mais c est une question de gout jaime moins les costumes et la set list pas de rock with u.. :'(
History, on tombe dans le tres bof tout simplement a cause du playback... ça gache tout. Je peux pas. Rien de tel que le live !!! Quitte a faire des concerts plus espacés. Mais ça les promoteurs s en foutent. Je comprends michael, mais jai du mal avec le playback vraiment ça me gene. Tu m.etonnes que la.danse est plus précise forcément...
Donc je dirais qu il y a une evolution mais pas dans le bon sens pour moi.


Même avis que toi igloomel dans l'ensemble, pour le HIStory tour on sent une volonté d'innover sur le plan visuel mais il n'y a pas vraiment d'innovation sur la set-list, les ficelles sont toujours les mêmes. On aurait plus ou moins retrouvé les mêmes titres sur This Is It avec une interprétation assez proche de ce qu'on connaissait. Mais bon, le visuel a toujours tenu une place importante dans sa carrière, sur ce plan-là il n'a failli sur aucune tournée.

Festival de Beauregard - 4 juillet 2015

Hors ligne JCO8

  • Essential
  • ******
  • Messages: 5169
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #4 le: 12 janvier 2017, 11:15:10 »
Je crois que si nous sommes nombreux à rester amers sur la carrière scénique d'MJ, c'est parce que nous pensons qu'il s'est sous-estimé sur ce plan et qu'il était capable de bien plus. Ce n'est pas sans raisons que l'annulation du concert HBO de 1995 a créé un tel fantasme.

Michael était un entertainer exceptionnel et nous l'adorions pour ça. Mais, alors que sur disque il a su évoluer et proposer des morceaux d'une grande subtilité, sur scène il a fait le choix de rester dans le même registre qu'à ses 21 ans. C'était sa zone de confort, là où il avait fait ses preuves. A l'époque le public ne percevait que partiellement ce manque de renouvellement, car les concerts n'étaient vus que sur place, mais internet et sa profusion d'images ont cruellement souligné cet aspect.

A sa décharge, à partir du Dangerous Tour, Michael n'avait déjà plus envie de partir en tournée. Il estimait donc avoir donné tout ce qu'il avait à donner sur ce plan dès la fin du Bad Tour. Un peu comme un sportif de haut niveau qui arrête sa carrière en beauté à 30 ans. Michael n'envisageait pas la scène autrement qu'en terme de "performance". C'était sa culture.
« Dernière modification: 12 janvier 2017, 11:30:48 par JCO8 »

Hors ligne Mani

  • Visionary
  • ******
  • Messages: 10514
    • Voir le profil
Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #5 le: 12 janvier 2017, 13:11:38 »
Michael n'envisageait pas la scène autrement qu'en terme de "performance". C'était sa culture.

exactement.
"Ever Living"


Hors ligne 2000WATTS

  • Thriller
  • **
  • Messages: 249
    • Voir le profil
Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #6 le: 12 janvier 2017, 17:31:28 »
A l'époque le public ne percevait que partiellement ce manque de renouvellement, car les concerts n'étaient vus que sur place, mais internet et sa profusion d'images ont cruellement souligné cet aspect.

Ce que tu soulignes est juste dramatique ...
Internet détruit tout sur son passage

Pour parler plus précisément du sujet, pour ma part, je suis passé d'un regard d'enfant complètement époustouflé par l'entertainer qu'il était et le surhomme qu'il était à mes yeux, à, ces tournées sont toujours les mêmes, il chante en playback avec sa voix de l'époque, pourquoi il avait le doigt relevé sur Billie Jean à Stockholm et pas à Munich.
Je me rappelle juste que quand je le voyais en concert, je ne voyais pas du tout ça, je voyais juste un surhomme que personne ne pouvait égalé sur scène.

Bien, pas bien? je sais pas ...

J'essaye et je me force de voir le plus de grand concert de grands artistes possible pour essayer de comparer plus objectivement, mais je suis malheureusement aussi attiré par youtube qui déprécie totalement l'artiste dont je suis fan.

Après oui je sais je ne suis pas obligé d'allumer Youtube mais bon  :ph34r:

Sinon pour ma part, le Bad Tour restera une tournée exceptionnelle dans la carrière de MJ. Authenticité et talent extrême. il m'impressionne beaucoup plus sur le Bad tour que sur ces autres tournées à coup d'effet spéciaux. Le Bad tour révèle son génie, les autres tournées révèle le budget énorme pour faire voler un homme dans les airs et mettre un tank sur une scène.

Hors ligne JCO8

  • Essential
  • ******
  • Messages: 5169
    • Voir le profil
Re : Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #7 le: 12 janvier 2017, 18:04:33 »
Ce que tu soulignes est juste dramatique ...
Internet détruit tout sur son passage

Pour parler plus précisément du sujet, pour ma part, je suis passé d'un regard d'enfant complètement époustouflé par l'entertainer qu'il était et le surhomme qu'il était à mes yeux, à, ces tournées sont toujours les mêmes, il chante en playback avec sa voix de l'époque, pourquoi il avait le doigt relevé sur Billie Jean à Stockholm et pas à Munich.
Je me rappelle juste que quand je le voyais en concert, je ne voyais pas du tout ça, je voyais juste un surhomme que personne ne pouvait égalé sur scène.

Bien, pas bien? je sais pas ...

J'essaye et je me force de voir le plus de grand concert de grands artistes possible pour essayer de comparer plus objectivement, mais je suis malheureusement aussi attiré par youtube qui déprécie totalement l'artiste dont je suis fan.

Après oui je sais je ne suis pas obligé d'allumer Youtube mais bon  :ph34r:

Sinon pour ma part, le Bad Tour restera une tournée exceptionnelle dans la carrière de MJ. Authenticité et talent extrême. il m'impressionne beaucoup plus sur le Bad tour que sur ces autres tournées à coup d'effet spéciaux. Le Bad tour révèle son génie, les autres tournées révèle le budget énorme pour faire voler un homme dans les airs et mettre un tank sur une scène.

Si on pousse un peu, le fait-même de filmer un concert est une aberration car il s'agit de figer pour l'éternité un spectacle qui se voulait vivant... Nous regardons les mêmes concerts, les mêmes numéros en boucle depuis 25-30 ans. Nous avons donc l'impression que Michael fait la même chose depuis tout ce temps. Or c'est tout bête, mais encore faut-il encore en prendre conscience, Michael n'a fait que 3 tournées solo dans sa carrière, réparties sur plusieurs mois. Regardons donc ces concerts sans trop en abuser, en essayant de recréer les conditions de rareté de l'époque. Quelques amis, une bonne vieille télé cathodique, une VHS (merci l'Estate), une bouteille de Banga (va pour du Pepsi), et PLAY... Let the show begin :)
« Dernière modification: 12 janvier 2017, 18:06:08 par JCO8 »

Hors ligne 2000WATTS

  • Thriller
  • **
  • Messages: 249
    • Voir le profil
Re : Re : Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #8 le: 12 janvier 2017, 18:15:48 »
Si on pousse un peu, le fait-même de filmer un concert est une aberration car il s'agit de figer pour l'éternité un spectacle qui se voulait vivant...

Oui tu pousses  :14: et tu me fais réaliser que je garde un meilleur souvenir des nombreux concerts d'artistes que j'ai vu en live et non revu en vidéo que ceux de MJ
Alors qu'à l'époque des tournées de MJ, il était pour moi le plus fort du monde et de l'espace  :chicos: Ces tournées étaient pour moi la définition de la perfection inégalable

Merci pour ta mini séance de psy  :14: qui fait ressurgir ce dont je ne veux pas penser

Hors ligne lambda

  • Thriller
  • **
  • Messages: 170
  • "la belle musique n'a ni couleur, ni frontière"
    • Voir le profil
    • mon site
Re : Re : Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #9 le: 12 janvier 2017, 20:44:18 »
Si on pousse un peu, le fait-même de filmer un concert est une aberration car il s'agit de figer pour l'éternité un spectacle qui se voulait vivant...

Pour rebondir sur cette phrase à mon tour, ça ouvre une fenêtre très intéressante sur la conception d'un spectacle vivant justement :)

Du point de vue du public : on va découvrir quelque chose d'exclusif, qu'un artiste ne lui aura pas révéler avant le Jour-J : set-list différente, scéno différente, équipe de travail globalement différente 

Du point de vue de l'artiste : la tournée n'en est même pas à son quart qu'il en à marre de jouer le même set répété depuis 3 mois en résidence, invariable car calibré aux critères attendues par la prod de la tournée, les contraintes de programmation, salles etc..

Alors que reste-t'il comme répits? La musique dite improvisée? (j'entends par là non pas partiellement improvisée comme en jazz mais totalement improvisée)

ça peut être une solution, mais il faut être sacrément balèze pour y arriver.. Par exemple Wayne Shorter essaye un concept depuis quelques années avec sa dernière formation, ou le concert qu'il donne est une improvisation basée sur l'improvisation précédente etc. pour être dans un cycle perpétuel d'improvisation (ils passent leurs temps à relever leurs propres impros pour s'en servir comme matériel pour le concert suivant.. tien, ça m'évoque MJ qui filmait tout ses concerts et les regardés le soir même pour corriger des imperfections pour le concert suivant ;) ).

Reste que l'on est dépendant d'une formation figée de musicien qui ont un style de jeu précis, et qui nous le ressortes chaque soir, et pour celui qui n'est pas au courant il ne sait probablement pas que le concert est différent de celui du soir précédent, voir qu'il est improvisé, car si le contenu de la soirée est plus riche en diversité, les intentions reste les mêmes : improviser ..

Les tournées d'MJ sont décevantes, certes, son obsession du détail est louable : Je trouve personnellement fascinant de voir que la liberté créative d'MJ en tournée est était de rendre une différence minime comme une conséquence atomique sur l'appréciation d'un concert (je pense au hasard aux adlibs d'Earth Song à Bruneï)  mais comme dit plus haut, lassante quand il n'y a plus que ça à se mettre sous la dent.

Je respecte également qu'il se soit résigné à jouer les "bêtes de foire" : je me souviens encore d'un paparazzi de chez "TMZ" peu avant This Is It demandant tout fièrement à MJ "est-ce que vous aller encore faire le moonwalk ?" Et MJ de sa classe légendaire malgré son dépit dans ces moments là lui répondant "...Pourquoi ne le ferais-je pas? " , je trouve que ça en dit long..

Après on aurait tous été content de le voir célébrer les 10 ans de Thriller avec Toto sur MTV Unplugged, mais pour ça il aurait déjà fallut que le "grand public" eut été prêt à accepter réellement ça d'MJ, non?

Un MJ à l'état brut, sans artifice excepté un projecteur (pour reprendre ce qu'il disait dans ses derniers interviews), accepter que sa voix soit un peu fausse, en haleine à cause de ses mouvements, que ses mouvement soient d'ailleurs moins majestueux, pour pouvoir chanter un minimum, que sa mise en scène soit plus terre à terre, moins mégalo, au risque de le trouver d'un seul coup moins intéressant car moins impressionnant..

Personnellement, je dois reconnaitre que je suis très content d'avoir une version live de Gone too Soon par exemple, et pourtant je ne sais pas comment me l'expliquer mais elle me parait tellement bâclée.. (Ne serait-ce que par rapport à un You Were There qui en comparaison, l'est pourtant bien plus..)

Je crois que le problème des tournées chez MJ, c'est qu'il à calibré beaucoup de chose dans sa créativité artistique sur l'art de "l'illusion", que cela soit visuel où sonore (notamment par le biais des clips, bien évidemment) , et que malheureusement en situation de live, et plus particulièrement de tournée, cela atteint très vite ses limites car l'on se retrouve très vite dans une dimension plus "concrète" (exemple la performance de Dangerous, qui reste cependant époustouflante pour moi, particulièrement à partir de 99) .

Cela à  participé à créer pas mal d'impasses/limites, ou l'enjeu devenait forcément plus qu'un type qui chante et/ou danse.. (enfin, c'est que mon avis hein!)
Mais inversement, je pense qu'une autre solution à cette limite aurait été qu'il varie les concepts, en guise d'enjeux suivant les tournées, plutôt que de joue la "surenchère" que le public désirait, finalement..

 
« Dernière modification: 12 janvier 2017, 20:53:37 par lambda »

Hors ligne igloomel

  • Thriller
  • **
  • Messages: 160
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #10 le: 12 janvier 2017, 21:02:28 »
Un artiste aussi perfectionniste que Michael ne peut que detester les improvisations..c etait sa hantise ! Il aimait tout controler, millimetrer ses shows ! Quitte à s épuiser ! Même ses prestations sur les emissions télé etaient millimetrees jusqu a l eclairage etc... quel génie! C'était un performeur ! Personne l égale à ce jour.

Quand au filmage des concerts, heureusement qu il existe tout de même, quand je pense que jetais a 2 semaines de realiser le reve de ma vie quand j ai appris sa mort jai regardé mes deux places de this is it et je me suis effondrée mon rêve s ecroulait! C est terrible. Et en meme temps quand on connait l envers du decor de this is it ( cf interview youtube avec K.Faye  :pascontentditout: .. tres emouvante quand elle explique à quel point mike etait au bout de sa vie ..) on a plutot envie de pleurer et de ne plus jamais le regarder.
Donc je suis tres contente de pouvoir regarder des concerts entiers de Michael sur ma teloche. Ça me ''console'' un peu.

Hors ligne lambda

  • Thriller
  • **
  • Messages: 170
  • "la belle musique n'a ni couleur, ni frontière"
    • Voir le profil
    • mon site
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #11 le: 12 janvier 2017, 21:19:17 »
Un artiste aussi perfectionniste que Michael ne peut que detester les improvisations..c etait sa hantise !

Je ne parlais de l'improvisation vis à vis d'MJ, mais en règle générale par rapport aux problème de la "redondance" des tournées, parce qu'a l'heure actuelle, ça concerne beaucoup d'artistes.. de "gros calibres" ou non d'ailleurs..

Maintenant, l'avis d'MJ sur l'improvisation à proprement parler, je ne sais pas, je ne connais rien qui témoigne de ce qu'il ait pu dire là dessus (interviews ou autre), si quelqu'un à d'ailleurs, ça m'intéresse ! Du coup je ne saurais pas être aussi catégorique sur ce point perso..

Hors ligne JCO8

  • Essential
  • ******
  • Messages: 5169
    • Voir le profil
Je respecte également qu'il se soit résigné à jouer les "bêtes de foire" : je me souviens encore d'un paparazzi de chez "TMZ" peu avant This Is It demandant tout fièrement à MJ "est-ce que vous aller encore faire le moonwalk ?" Et MJ de sa classe légendaire malgré son dépit dans ces moments là lui répondant "...Pourquoi ne le ferais-je pas? " , je trouve que ça en dit long..

Bien vu. Je ne m'étais jamais arrêté sur cette anecdote, très parlante en effet. A cette époque Michael se comparait à une machine sur laquelle reposait tout le spectacle. Il s'était servi de cet argument pour négocier avec AEG la rémunération de son médecin.

Igloomel, je suis aussi très heureux d'avoir des concerts d'MJ sur DVD. Je les regarde très rarement maintenant mais quand ça arrive, j'apprécie vraiment. J'aime aussi beaucoup regarder des répétitions. Le côté figé de ses concerts est cassé, et le voir prendre plaisir dans la spontanéité est un énorme kiff.

Hors ligne igloomel

  • Thriller
  • **
  • Messages: 160
    • Voir le profil
Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #13 le: 12 janvier 2017, 22:35:24 »

Maintenant, l'avis d'MJ sur l'improvisation à proprement parler, je ne sais pas, je ne connais rien qui témoigne de ce qu'il ait pu dire là dessus (interviews ou autre), si quelqu'un à d'ailleurs, ça m'intéresse ! Du coup je ne saurais pas être aussi catégorique sur ce point perso..

Jai relu moonwalk ya pas longtemps et Michael y explique un peu son ressenti vis a vis de l impro, en tout cas au niveau de la danse, quand il parle du show télévisé ''jacksons family show'' qu il a détesté faire d ailleurs : '' le problème avec la tele, c est qu'il faut tout faire en un minimum de temps. On n a pas le temps de fignoler. Ce sont les.horaires qui commandent. Tant pis si on n est pas content du resultat. Moi je suis d.un temperament perfectionniste. J'aime faire les choses le mieux possible. Je veux que les gens entendent et regardent ce que j ai fait, sachant que j y ai mis le meilleur de moi-même. Je pense que je dois cette politesse a mon public. Pendant le tournage, je me souviens que l eclairage etait minable, les decors bâclés et notre choregraphie improvisee a la derniere minute'' page 121 . C est pas vraiment tres clair. Mais je pense pas que ça soit son truc l impro... en tout cas sur scene.

Hors ligne burncool

  • Essential
  • ******
  • Messages: 7914
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #14 le: 12 janvier 2017, 23:14:48 »
Pour l'avoir vu en vrai une fois Michael en concert c'est magique mais pas sur YT c'est clair que ça ne rend pas honneur à son talent

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=0ymSnL5HmOQ" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=0ymSnL5HmOQ</a>

Samedi dernier avec des collègues de boulot qui ne sont pas plus fans que ça j'ai mis ce concert en fond sonore sur la télé, je l'avais sur clef usb et au bout de quelques minutes les anges ont cessé de passer et l'ambiance est devenu hyper détendu alors que vraiment c'était pas gégé au départ à cause de tensions diverses au boulot.

Et bien c'est aussi ça la magie Jackson, l'ambiance s'est vraiment miraculeusement détendu, tout le monde s'est mis à discuter, à vanter ses mérites de danseur, de chanteur, à saluer la ferveur du public, etc...
« Dernière modification: 13 janvier 2017, 00:04:34 par burncool »

Hors ligne igloomel

  • Thriller
  • **
  • Messages: 160
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #15 le: 12 janvier 2017, 23:32:00 »
Burncool, cest ce que j appelle les moments ''moonwalk'' , c est comme un moment nutella ,  version Michael.
Il est magique pour ça Mj. <3

Hors ligne MJ5

  • Essential
  • ******
  • Messages: 4502
  • Je sais faire que des bêtises... quand t'es pas là
    • Voir le profil
Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #16 le: 13 janvier 2017, 07:39:37 »
Burncool, cest ce que j appelle les moments ''moonwalk'' , c est comme un moment nutella ,  version Michael.
Il est magique pour ça Mj. <3

Sauf que le nutella c'est mauvais pour la santé et à consommer avec modération. Pas Michael  ;D

Hors ligne igloomel

  • Thriller
  • **
  • Messages: 160
    • Voir le profil
Re : Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #17 le: 13 janvier 2017, 09:34:23 »
Sauf que le nutella c'est mauvais pour la santé et à consommer avec modération. Pas Michael  ;D

Exactement ! MICHAEL ne nuit pas à la santé LUI  :dance: :dance:

Hors ligne 1nn5

  • Thriller
  • **
  • Messages: 159
  • de M'saken, Sousse, Tunisie
    • Voir le profil
Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #18 le: 13 janvier 2017, 17:38:30 »
Les concerts de MJ c'est le lieu où il consacre sa vision d'un Performer sur scène après une vision pour la musique dans les studios. Une chose que ne partage pas l'avis de Michael sur elle, c'est la partie final de Thriller qui a débuté avec le Dangerous Tour.
Michael je le compare toujours sur scène à un sportif. Et comme pour le sportif l'age a un effet sur la présence sur scène. Un sportif à 35 a une condition physique plus faible que celle à l'age de 25 ans. A 35 ans ta condition physique te trahi c'est sure. C’est claire que Michael a des difficultés physique durant le HIStory tour car à 35 ou  la récupération après un concert diminue comparant le la récupération durant le Bad Tour ou il a fait trois concerts pendant trois jours comme le 14-15-16 Juillet 1988. Mais même à l'age de 36 ans il reste un performer unique.
Je partage à 100% l'avis de Michael d’arrêter les concerts et les performances  après This Is It.
Oui le métier de Performer est très difficile.
« Dernière modification: 13 janvier 2017, 17:46:02 par 1nn5 »
"Fred Astaire told me once: Michael Jackson can´t dance, he is the dance."  Arnold Klein

Hors ligne lambda

  • Thriller
  • **
  • Messages: 170
  • "la belle musique n'a ni couleur, ni frontière"
    • Voir le profil
    • mon site
Re : Re : Re : L'aspect évolutif des tournées mondiales de MJ
« Réponse #19 le: 13 janvier 2017, 20:38:22 »
Jai relu moonwalk ya pas longtemps et Michael y explique un peu son ressenti vis a vis de l impro, en tout cas au niveau de la danse, quand il parle du show télévisé ''jacksons family show'' qu il a détesté faire d ailleurs : '' le problème avec la tele, c est qu'il faut tout faire en un minimum de temps. On n a pas le temps de fignoler. Ce sont les.horaires qui commandent. Tant pis si on n est pas content du resultat. Moi je suis d.un temperament perfectionniste. J'aime faire les choses le mieux possible. Je veux que les gens entendent et regardent ce que j ai fait, sachant que j y ai mis le meilleur de moi-même. Je pense que je dois cette politesse a mon public. Pendant le tournage, je me souviens que l eclairage etait minable, les decors bâclés et notre choregraphie improvisee a la derniere minute'' page 121 . C est pas vraiment tres clair. Mais je pense pas que ça soit son truc l impro... en tout cas sur scene.

Ok, merci pour la piqure de rappel, après (j'ouvre un HS très court...) , improviser ne veux pas forcément dire "faire un truc à l'arrache" ; dans ce passage MJ se plaint de devoir faire des trucs à la va vite, et que ça le gonfle de la part de la production du show télévisé.

Alors certes il emploie le terme "improviser", mais pour moi ici c'est clairement un coup de "gueulante" et non un point de vue sur l'improvisation..

Je vais pas ramener gratuitement ma science infuse pour autant mais l'improvisation est un art à part entière, et paradoxalement qui se travail, se prépare.. l'exemple le plus traditionnel est évidemment en jazz (que ça soit dansé ou joué), mais finalement, ce n'est qu'une toute petite fenêtre de cette discipline (en poussant le bouchon on pourrait même dire que la composition part souvent d'improvisations, bref).. mais si ça t'intéresse on peut poursuivre le débat en MP, parce qu'encore une fois ce n'est pas le sujet du topic et c'est moi qui dévie, haha ! :)   (fin du HS!)
   
« Dernière modification: 13 janvier 2017, 20:41:57 par lambda »