Auteur Sujet: Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael  (Lu 6744 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne burncool

  • Essential
  • ******
  • Messages: 7909
    • Voir le profil
Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« le: 06 juillet 2014, 22:00:03 »
Je ne retrouve plus le topic sur les conférences de Brad Sunberg alors je profite de la venue exceptionnelle de Brad au séminaire de L.A pour relancer le sujet en traduisant pour vous le compte rendu d'un fan américain ayant eu la chance d'assister au séminaire, ces anecdotes étant très instructives ne nous privons pas :ange:. Le musicien, collaborateur et ami de longue date de Michael Jackson revient sur ses souvenirs avec la star allant des années 80 jusqu'aux années 2000 lors d'une conférence ayant fait salle comble et ravie de nombreux privilégiés.  Photos inédites offertes par Brad sur FB, merci à lui :happy:

Nous sommes dans un petit studio situé dans un centre de location d'instruments de musique sur Sunset Boulevard à Los Angeles. La salle est pleine à craquer, les fans sont assis dans des rangées de chaises en face d'une scène étroite. Sur scène, il y a Brad Sundberg, ingénieur assistant de Michael Jackson et l'organisateur de cet événement, et aussi son ami, l'ingénieur du son Brian Vibberts, ils occupent deux chaises de bar et regardent le public d'un œil bienveillant. Brad Buxer connait Michael depuis longtemps, il est assis derrière un clavier/synthé. Michael Prince est là également, il recherche des sons sur son MacBook.  L'ancien bassiste de Michael, Sam Simms n'est lui pas encore arrivé; il va nous rejoindre un peu plus tard.




C'est alors un voyage dans le passé, plein d'histoires et de musique qui commence. Tous les invités de l'événement ont beaucoup à dire au sujet des années passées à travailler avec Michael, mais la "star" de cette soirée est clairement l'homme derrière le clavier : le légendaire Brad Buxer. L'événement, après tout, est appelé "x2 Brad" et est entièrement consacré à cet homme discret et à peine connu du grand public malgré son apport majeur à l'œuvre de Michael Jackson. Brad Buxer, partenaire créatif de Michael, arrangeur et directeur musical a travaillé pendant 17 ans avec l'artiste. La plupart des fans de MJ se souviennent de Buxer dans les années 90 : un gars avec une crinière de longs cheveux blonds à la Robert Plant . (Buxer confiera plus tard que c'est MJ qui a insisté pour qu'il se teigne les cheveux en blonds - après avoir abandonné le plan initial qui était qu'il se teigne carrément en rouge !)



Eh bien, ces temps sont révolus depuis longtemps. Aujourd'hui, Buxer porte les cheveux courts, couleur naturelle, un pantalon noir et une chemise lâche, comme un gars ultra ordinaire que vous n'auriez jamais soupçonnez d'être un musicien de rock à vrai dire. Il ne parle pas de son travail avec Michael Jackson très souvent. En fait, depuis la mort de Michael, Buxer a donné une seule interview - à un fanzine français "Black & White" en 2009 justement, il travaille maintenant comme  pilote professionnel et écrire de la musique n'est plus qu'un passe-temps pour lui.. Il a accepté de rencontrer les fans de MJ pour un soir seulement, donc pour nous cet événement est tout à fait rare et magique.
 
Buxer semblait très timide et parlait doucement au début de la conférence, mais on s'est vite rendu compte qu'il est en réalité un homme ouvert et plutôt marrant. En revanche il ne gouaille pas avec les fans comme Brad Sundberg et quand il le fait, ses blagues sont plus pince-sans-rire. Il commence par nous dire comment lui et Michael ont commencé à travailler ensemble. MJ l'a en fait repéré lorsqu'il était membre de la bande de Stevie Wonder à la fin des années 80 et il l'a alors invité à travailler sur le projet dangerous. Après cela, Buxer rejoint naturellement la tournée Dangerous. Ils ont fini par travailler ensemble pendant près de deux décennies - sur scène, en studio, à Neverland, dans les hôtels où Michael se trouvait à divers points de sa vie et ce, jusqu'au bout.
 

  Buxer se souvient de leurs chambres luxueuses au "Four Saisons" hôtel à New York, où ils ont pris tout le 34ème étage de l'hotel !!!. Il se souvient aussi du temps passé au ranch de Neverland....voir les animaux du zoo de Michael - ses singes, les éléphants, les lamas et les cerfs, - il se souvient avoir manger trop de friandises dans la salle de cinéma et aussi de sa moto sur le bord de la piscine de Michael (ce que Michael n'aimait pas du tout). En parlant de Neverland, Buxer mentionne aussi qu'il n'y avait aucun véritable studio d'enregistrement là-bas, et ils ont dû utiliser des engins portable pour pouvoir enregistrer correctement les démos. En général, ils ont travaillé sur des idées de chansons au ranch, puis ensuite sont allé vers un studio professionnel pour faire un bon recodage des pistes audios.



 
Après avoir brièvement travaillé sur ​​"Blood On The Dance Floor", un titre de Teddy Riley qu'ils devaient finalisé à partir d'une cassette DAT à Montreux, en Suisse, Buxer parle de ses collaborations directes avec Michael. Contrairement à des chansons qui ont été amenées à Michael par d'autres producteurs, les chansons qu'ils ont fait ensemble étaient des créations de Michael. Son apport artistique.
  La première piste dont Brad décide de parler est «In The Back», publié sur The Ultimate Collection en 2004 La chanson n'est pas terminée au niveau des paroles-., Pour la plupart, Michael ad-libs son chemin à travers les couplets. Néanmoins, Buxer mentionne cette chanson comme un témoignage véritable du génie de Michael. Il montre la structure de la chanson, de commencer à compter les temps, "Un, deux, trois, quatre." Le premier temps tombe sur le premier la basse, et comme il compte tout le chemin vers le pont, nous remarquons que le pont commence aussi sur un compte de «un», comme il se doit. Les paroles, cependant, sont décalés complétement par rapport à la musique et ne correspondent pas à ce modèle. Buxer explique alors que Michael renverse complétement le beat dans sa technique de chant et ouvre des perspectives nouvelles lorsque les refrains s'enchainent aux couplets. Ce changement de tempo est typique du génie de Michael en studio selon lui.  Buxer souligne ensuite que cette chanson a été entièrement écrite à 100% par Michael . Pour prouver ses paroles, il nous fait alors entendre un enregistrement audio de Michael lui expliquant au téléphone comment exactement la musique doit sonner sur tel ou tel passage, c'est bluffant.
Dans sa manière habituelle, Michael relaie chaque partie instrumentale avec sa voix et en beatboxing: la batterie, la basse, tout y passe- Michael passe environ 5 minutes rien que pour expliquer l'intro de la chanson, puis demande: «D'accord?", Comme pour s'assurer que l'arrangeur a compris ce qu'on attend de lui. Michael a écrit la chanson entière avec cette structure en "turn-over" dit Buxer, et il montre là quel génie il était. Personne ne pouvait le faire, mais lui si.



Puis Buxer continue en parlant de "Stranger in Moscow." Cette chanson contient sa plus grande contribution sur tout le matériel qu' il a travaillé avec Michael, et Brad ne cache pas que cela signifie beaucoup pour lui. Son émotion est palpable. Il lit toute la description sur la chanson du livre de Joe Vogel - l'histoire de la création de la chanson est bien documenté. Même si Buxer n'est pas crédité dans les notes de pochette album, il est en fait un co-auteur de la chanson, c'est lui qui est venu avec les accords. Buxer explique que lui et Michael pouvait travailler ensemble de deux manières différentes. Souvent, Michael avait déjà la mélodie dans la tête, et le travail de Buxer était de jouer cette mélodie sur le clavier comme Michael l'avait entendu dans sa tête et trouver un arrangement qui correspondent à la mélodie. Telle était leur travail sur "Heal The World", "In the back", "childhood", "Beautiful Girl" et des tas d'autres chansons. Avec "Stranger in Moscow", c'était différent: Michael a demandé à Brad de jouer des accords jusqu'à ce qu'il entende quelque chose qu'il aimait. ça parait fou mais Buxer dit que la chanson a été entièrement écrite en environ 1 ou 2 heures, et quand il eut fini, il ne pouvait pas croire ce qui s'était passé. "Je voulais dire quelque chose, comme, 'Wow, nous venons d'écrire une chanson ensemble?», Se souvient Buxer.  Il ne tient pas rancune de ne pas être crédité sur l'album, après tout "Des erreurs se produisent tout le temps concernant les crédits,» dit-il. "Et puis Michael a toujours été très généreux avec moi." Il est clair que l'expérience elle-même est beaucoup plus importante pour lui que son nom dans le livret. C'est un homme intègre et de passion.

  Une autre chose que Buxer mentionne sur "Stranger in Moscow" est le son de batterie qui a été fait bien entendu des échantillons de beatboxing de MJ par tranchage et compression de ses sons naturels. Buxer dit que, avec Michael, il a utilisé les beatboxing de Michael assez souvent parce qu'ils sonnaient d'une manière  fantastique. Il avait un don pour cela aussi.
  La prochaine chanson dont nous discutons est «Childhood. Brian Vibberts le rappelle, la chanson a été enregistrée le 27 Juin, 1994 "Childhood" est une autre chanson qui a été imaginé et écrit entièrement par Michael, et Buxer dit qu'il lui a fallu un certain temps pour trouver le bon arrangement pour celui-ci, ça n'a pas été facile. «C'est une chanson douce", dit-il. "Je ne pourrais jamais écrire quoi que ce soit si doux." Mais encore une fois, Michael était très particulier sur ce qu'il voulait entendre et a continué à travailler avec Buxer jusqu'à ce qu'il retranscrive exactement les bons accords pour lui.
  Après une courte pause, la discussion se déplace sur les tournées et les spectacles. Buxer nous décrit le travail d'un directeur musical - comment il devait souvent préparer les spectacles à l'avance alors que le groupe passait du temps au bar de l'hôtel en bas, et comment il a  donné des instructions aux musiciens. Il explique que les chansons étaient généralement accélérées pour les spectacles, et puis le tempo a été abaissé pour amener les instruments à leur son naturel. Il a des mots très aimables pour Michael David Williams qui, dit-il, était absolument génial et amusant. Buxer aborde également le sujet des dépenses et pourquoi les spectacles ont souvent perdu de l'argent: les cinq avions de ligne qu'ils devaient réserver et les factures d'hôtel se révélaient être de véritables gouffres financiers.
  Buxer se souvient de quelques moments drôles des concerts: comment ils ont dû pousser Slash sur scène pendant "Black or White" parce qu'il n'avait aucune idée à quel moment dans la chanson il était censé faire son solo de guitare, et comment Michael cria le nom de Brad ("Brad,  tu me fais quoi là ?") pendant le concert royal Brunei quand Buxer a joué l'outro de "I just can't  Stop Loving You" plus longtemps que nécessaire. Il raconte aussi une histoire à propos de Bill Clinton (selon Buxer, le mec le plus sympa du monde et un bon ami de Michael) qui voulait jouer du saxo sur "Black or White" au cours de la performance live à l'Apollo en 2002. Buxer a même dû écrire une partie de saxophone pour lui - qui ne cadrait pas vraiment à la chanson et n'a finalement pas été utilisé.
 
Tout comme Brad Sundberg le rappel souvent, Buxer mentionne que Michael écoutait de la musique atrocement fort. Sur scène, le volume des haut-parleurs secondaires était si élevé qu'il était douloureux d'être là entre eux. Mais Buxer dit aussi que malgré tout cela, il n'a jamais remarqué une perte de l'ouïe chez Michael. Michael aimait sa musique assourdissante, mais quand Buxer jouait un arrangement de cordes délicates pour lui au téléphone, MJ savait apprécier la délicatesse aussi.
Au cours de la question & réponse partie, quelqu'un a demandé à Buxer des détails sur la chanson "Morphine" - un autre chef-d'œuvre ingénieusement écrit par Michael. Buxer dit que MJ voulait avoir le son des machines d'hôpital qui contrôle le rythme cardiaque....un son qui ferait ressentir à l'auditeur comme s'il était sur la table de réanimation avec Michael.

Il y eut des questions sur les paroles de la chanson ensuite, mais Buxer répondu visiblement gêné qu'il ne se souvenait pas, même lorsque les paroles ont été écrites. Il était souvent en retard dans le processus ou même au dernier moment, alors que la majorité de son travail était sur ​​la musique.
 
 Peut-être que c'était l'une des raisons pour lesquelles Buxer, comme la plupart des collaborateurs de Michael nous avions rencontrés, ne semblent pas apprécier les remixes et les nouveaux arrangements des chansons de Michael dans les projets posthumes. "Michael était un architecte [de la musique]," at-il dit. "Si vous voulez voir le bâtiment tel qu'il a été envisagé, vous devez garder la vision de l'architecte." Il a mentionné "Billie Jean" - une chanson avec deux lignes de basse que Michael a construit intentionnellement et qui son l'âme du morceau. Si quelqu'un d'autre a fait la musique de cette chanson, a estimé Brad, ils n'auraient pas fait cela. Michael a travaillé sur ses chansons pendant des années, et il a vraiment mis un effort pour faire de la musique aussi bien qu' humainement possible. Parfois, selon Buxer, Michael a même critiqué d'autres artistes pour ne pas travailler leurs chansons au maximum de leur potentiel. Pour Michael rien n'était jamais terminé, c'était un  perfectionniste maladif.

 

Une chose que Buxer a souligné tout au long de la conversation (et c'est quelque chose que d'autres collègues de Michael mentionnent souvent ) c'est le principe clé de la musique qui a été suivi par Michael et Stevie Wonder: "Less is More." La chanson ne doit pas être rembourré avec des sons; il ne devrait pas avoir d'autre que ce qui convientet ce qui rend la chanson bien. Pour démontrer son point, Buxer joué une démo de "Hollywood Tonight" pour nous - l'une avec la partie de basse de tueur et les instructions vocales de Michael dans le pont. "Ecoutez comment il est pure, c'est parfait." Et ça l'était. Le public a applaudi.
 
  Son meilleur souvenir de Michael? "pourchasser l'autre à travers les couloirs de l'hôtel". C'était un coureur rapide ... Avec lui on s'amusait, écrivait, travaillait sur ses affaires, parlait, riait jusqu'à ne plus avoir de souffle ". dit-il ému.

Des mots tels que ceux-ci font que vous vous rendez compte que  Michael n'était pas une superstar déshumanisé - il a été un partenaire et un ami très cher pour eux. Et ils sont venus ce soir-là pour partager des souvenirs de leur amitié. Je vous remercie, M. Buxer, M. Prince, M. Vibberts et M. Simms pour nous permettre d'entendre ces souvenirs. Et bien sûr, un grand merci à M. Brad Sundberg pour l'organisation de d'un événement de ce genre.


Hors ligne MJ-Baz

  • Blood on the Dance Floor
  • ****
  • Messages: 920
  • With A Child Heart
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #1 le: 06 juillet 2014, 22:50:52 »
Merci, j'aime beaucoup apprendre de son processus de création. J'aimerais tout un documentaire la dessus !

Hors ligne MJ5

  • Essential
  • ******
  • Messages: 4344
  • l๏νε ίs คγ คεssagε
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #2 le: 07 juillet 2014, 00:41:28 »
Top cette review :)
Ce serait vraiment génial un documentaire UNIQUEMENT sur le processus de création de la musique de MJ et il y a de quoi dire là-dessus je pense. Les documentaires sur sa vie, on en a RAS LE BOL  <_<
Michael thank you for the music, the songs we're singing.
Thanks for all the joy they're bringing.
Who can live without it ? I ask in all honesty...

Hors ligne Dorian

  • Essential
  • ******
  • Messages: 4197
  • Since INVINCIBLE ERA
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #3 le: 07 juillet 2014, 09:38:59 »
Merci pour la traduction, Burncool.
Ca fait quelque chose, de lire ça, je trouve...

J'aimerais aussi vraiment beaucoup un documentaire sur le processus de création.
Peut être un documentaire de ces conférences. Ce serait absolument génial.

Parce qu'il est important de se rendre compte que cette conférence, c'est certainement le projet posthume le plus intéressant concernant Michael Jackson.
« Dernière modification: 07 juillet 2014, 09:40:02 par Dorian »

Hors ligne bud

  • Essential
  • ******
  • Messages: 4225
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #4 le: 07 juillet 2014, 11:19:04 »
Merci pour ce résumé passionnant :)

Hors ligne missjen27

  • Ultimate
  • *****
  • Messages: 2076
  • YOLO
    • Voir le profil
    • Mon Tumblr.
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #5 le: 07 juillet 2014, 12:10:37 »
J'avais vu les photos mais pas le compte-rendu qui allait avec.

Merci pour cette longue traduction  :bisou:
"I liked Michael Jackson before he was dead ..."

Hors ligne MaryMJ

  • Blood on the Dance Floor
  • ****
  • Messages: 907
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #6 le: 07 juillet 2014, 13:36:52 »

Merci infiniment pour cette traduction Burncool ...

Comme il est intéressant et passionnant de lire son processus de création et toutes ces anecdotes.

Force est de se rendre compte que c'est le cadet des soucis pour l'Estate de produire un tel projet, présent ou futur. La rentabilité par rapport à l'investissement ne serait pas là, je le conçois mais le regrette infiniment. Seuls les fans seraient friands de ce genre de produit.
Le temps passe il fait et défait les souvenirs aussi il est bon en ce moment que des personnes comme Spike Lee (Bad25), Bruce, Quincy, les Brad et TOUS ses collaborateurs lâchent des petites pierres par ci par là avant que tout soit oublié ou trop tard et qu'importe le support de ces informations ...

Hors ligne François

  • Génération 1980
  • Administrateur
  • Visionary
  • *****
  • Messages: 15570
  • I Love You Forever, I Promise
    • Voir le profil
    • http://www.mjfrance.com
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #7 le: 07 juillet 2014, 14:36:45 »
Merci pour la traduction  :thumbup:
MJFrance



C'est une légende, c'est son histoire, c'est notre passion...

Hors ligne PaulSheer

  • Invincible
  • *****
  • Messages: 1944
    • Voir le profil
Re : Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #8 le: 07 juillet 2014, 14:51:28 »
Merci infiniment pour cette traduction Burncool ...

Comme il est intéressant et passionnant de lire son processus de création et toutes ces anecdotes.

Force est de se rendre compte que c'est le cadet des soucis pour l'Estate de produire un tel projet, présent ou futur. La rentabilité par rapport à l'investissement ne serait pas là, je le conçois mais le regrette infiniment. Seuls les fans seraient friands de ce genre de produit.

Pourtant un tel séminaire pourrait servir de promo à un DVD documentaire Dangerous 25 qui serait fait à partir de la captation de plusieurs de ces évènements.

Après c'est certain ca ne ramène pas des millions...mais une promo qui s'autofinance c'est pas négligeable non plus à une époque où ils préfèrent ne pas trop investir sur les projets.
They ain't my friends if they're robbing me

RADIO 100% MICHAEL JACKSON : http://take.us.to/mj

L'union fait la force : http://us.to/l-union-fait-la-force

Hors ligne burncool

  • Essential
  • ******
  • Messages: 7909
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #9 le: 07 juillet 2014, 17:16:46 »
Merci à tous pour vos retour, je rajoute 2 photos de Brad Buxer et toute l'équipe ainsi qu'une vidéo exclusive de Brad prise par une fan (filmé sous autorisation  ;)).









Petite vidéo de l'événement mise sur FB : https://www.facebook.com/photo.php?v=903098556372307

Hors ligne Alcazar

  • Essential
  • ******
  • Messages: 6122
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #10 le: 07 juillet 2014, 17:29:33 »
Less is more : c'est pour ça que Unbreakable est une des meilleures chanson de sa carrière  :eva:

Hors ligne Pharrell

  • Essential
  • ******
  • Messages: 9640
  • Get It Shawty
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #11 le: 07 juillet 2014, 17:45:59 »
Je ne savais pas qu'il s'était reconverti professionnellement...  :blink:

Quand on a participé aux albums qui ont le plus marqué ces dernières décennies c'est un choix que j'ai du mal à comprendre...

Bref.

Sinon très intéressant, j'aurais été dégoûté à sa place de ne pas être crédité sur Stranger In Moscow... J'en dormirais pas la nuit...


Il n'a pas joué d'inédits ?

Hors ligne PaulSheer

  • Invincible
  • *****
  • Messages: 1944
    • Voir le profil
Re : Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #12 le: 07 juillet 2014, 22:55:10 »
Je ne savais pas qu'il s'était reconverti professionnellement...  :blink:

D'après ce que j'ai compris il est pilote de profession et n'en a pas changé. Il était même pilote avant de bosser avec MJ.

Faire de la musique était plutôt un passe temps pour lui.
They ain't my friends if they're robbing me

RADIO 100% MICHAEL JACKSON : http://take.us.to/mj

L'union fait la force : http://us.to/l-union-fait-la-force

Hors ligne Dorian

  • Essential
  • ******
  • Messages: 4197
  • Since INVINCIBLE ERA
    • Voir le profil
Re : Re : Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #13 le: 07 juillet 2014, 23:29:57 »
D'après ce que j'ai compris il est pilote de profession et n'en a pas changé. Il était même pilote avant de bosser avec MJ.

Faire de la musique était plutôt un passe temps pour lui.

C'était pas dans un B&W, d'ailleurs, ça ?

Hors ligne PaulSheer

  • Invincible
  • *****
  • Messages: 1944
    • Voir le profil
C'était pas dans un B&W, d'ailleurs, ça ?

Il me semble que c'est dans B&W qu'il était dit que Brad avait arrêté la musique pour sa nouvelle carrière de pilote...ou du moins c'est l'impression que cela donnait. Soit c'était écris dans ce sens, soit "tout le monde" a plus ou moins fais la même erreur d'interprétation (ce qui est possible).

En tout cas c'est ce que beaucoup de fans avaient compris. Mais c'était justement ca qui n'était pas vrai. Il a "toujours" été pilote. Il a juste refusé de bosser avec Michael a un moment car le projet était trop flou alors qu'il venait d'avoir un poste fiable pour une compagnie aérienne. Mais il était déjà pilote bien avant cela. Il n'a pas arrêté la musique pour devenir pilote.

Ce qui a tendance à confirmer que c'était vraiment comme un passe temps pour lui. Un passe temps très cool et raisonnablement payé...mais un passe temps qui pouvait aussi durer des années de manière ininterrompue, sans forcément avoir de revenu suffisant tant que rien ne sortait...et sans garantie que cela sorte un jour.

Aujourd'hui on sait qu'il a retravaillé avec MJ après.
They ain't my friends if they're robbing me

RADIO 100% MICHAEL JACKSON : http://take.us.to/mj

L'union fait la force : http://us.to/l-union-fait-la-force

Hors ligne burncool

  • Essential
  • ******
  • Messages: 7909
    • Voir le profil
Re : Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #15 le: 08 juillet 2014, 12:45:02 »



Il n'a pas joué d'inédits ?

J'ai posé la question sur FB et on m'a répondu qu'il a fait écouter des instrumentaux inédits travaillés avec MJ à la fin des 00's.

on peut en entendre un à la fin de cette video, vers 6/7 min  : https://www.facebook.com/photo.php?v=903098556372307

Hors ligne Drahtaar

  • The Jacksons
  • *
  • Messages: 41
    • Voir le profil
Re : Brad Buxer se confie sur sa collaboration avec Michael
« Réponse #16 le: 08 juillet 2014, 13:01:57 »
Superbe compte rendu, merci !
C'est exactement le genre de choses que j'aime lire.

Oui j'avais lui qu'il était redevenu pilote. Il n'est pas mentionné pilote de quoi d'ailleurs, il me semble que c'est un pilote d'helico non ? ou un truc comme ca il me semble...